JOAN
Acrylique sur toile
36x30 pouces

Joan Mitchell (1925 – 1992) est une peintre américaine née à Chicago, de style expressionniste abstrait. Élevée dans une famille aisée, son père médecin, amateur d’art, lui fera visiter régulièrement les musées dans son enfance. Déjà, Mitchell se sentira interpellée par le travail de Cézanne, Van Gogh, Matisse et Kandinsky.

En 1944, elle s'inscrit à l’Art Institute de Chicago, puis s’installe à New York dans les années 50. Elle y rencontre plusieurs personnalités influentes qui l’initient aux différents aspects de l'expressionnisme abstrait. Elle prend part très activement à l'effervescence de la vie artistique new-yorkaise et devient membre de l'Artist's Club où peu de femmes étaient admises.

Entre 1955 et 1959, Mitchell passe ses étés à Paris où elle fait la rencontre du peintre québécois Jean-Paul Riopelle, avec qui elle aura une relation amoureuse tumultueuse pendant 25 ans. Elle s’installe en France et déménage à Vétheuil pour y rester. Elle participe à plusieurs expositions collectives importantes qui réunissent la première génération des expressionnistes abstraits. L’art de Mitchell ne laissera personne indifférent et son ascension sera des plus fulgurantes. Elle devient une figure importante du mouvement et ses immenses tableaux et lithographies, forts en couleurs et émotions sont diffusés dans de nombreuses galeries et musées de New York et de Paris. Plusieurs en feront également l’acquisition pour leur collection permanente.

Mitchell aura de plus, sa première grande exposition-solo dans un musée européen en 1982, au Musée d'Art Moderne de Paris. Elle sera la première artiste américaine féminine à avoir une exposition rétrospective dans ce musée. Excellente coloriste, elle recevra également de nombreux prix durant toute sa carrière, sera très active dans le milieu où elle s’inspire d’écrits d’amis poètes, d’événements vécus et même de ses chiens, pour réaliser une oeuvre puissante, lumineuse, sensible et sensuelle.

En 1984, Mitchell apprend qu’elle est atteinte d’un cancer du poumon. Elle continue à peindre et à écrire sur l’art jusqu’à la toute fin malgré ses traitements. Elle meurt à l’hôpital de Paris en 1992 à 67 ans. Aujourd’hui, de nombreuses rétrospectives lui sont consacrées et ses œuvres sont exposées dans les plus grands musées d'art moderne du monde.

Texte écrit par Mélanie Lefebvre, peintre, avec la précieuse collaboration de Liliane Blanc, historienne, auteure de plusieurs ouvrages sur les créatrices dont Elles sont libres comme l'art (textes de Liliane et peintures de Mélanie.

Joan

1 250,00C$Prix
  • Les frais de livraison seront fixés selon votre lieu de résidence.
    Envoyez-moi un courriel pour les détails : mel.lefebvre@videotron.ca