CECILIA
Acrylique sur toile
36x30 pouces

Cecilia Beaux (1855 – 1942) est une peintre américaine, portraitiste de style à la fois impressionniste et réaliste. Née à Philadelphie, elle perd sa mère à sa naissance. Son père français la confie avec sa sœur à leur grand-mère et tantes maternelles. Malgré l’absence de ses parents, elle aura une enfance heureuse dans le milieu très aisé de sa famille américaine.

À l’adolescence, elle commence à prendre des cours de peinture en privé. Puis, en 1876, Cecilia fréquente l'Académie des beaux-arts de Pennsylvanie, dans une classe réservée aux femmes, celle de dessin avec modèle vivant leur étant interdite. Elle commence à être connue comme portraitiste.

À 32 ans, elle part se perfectionner à Paris. Elle s’inscrit à l'Académie Julian et à l’Académie Colarossi, rares écoles ouvertes aux femmes. Se partageant ensuite entre New-York et la France. Elle participe à l’Exposition de Paris en 1890. Puis, en 1893. la médaille d'or du Philadelphia Art Club lui sera décernée. Elle remportera également quatre fois le prix Mary Smith lors d’expositions en Pennsylvanie. Ses portraits de l’élite américaine se multiplient et, en 1895, elle devient la première femme à enseigner le dessin et la peinture à la Pennsylvania Academy of Fine Arts. Elle y restera vingt ans.

Membre de la National Academy à New York et membre associée de la Société nationale des beaux-arts de Paris, Cecilia était audacieuse et exigeante dans son apprentissage. Son style était recherché, la lecture de ses sujets perspicace, elle savait les mettre en valeur sans artifices. Et sa gestuelle complètement assimilée, révélait sa parfaite connaissance de son médium et sa compréhension de l'art impressionniste.

Cecilia Beaux se considérait comme une « femme nouvelle», une femme du XIXe siècle qui explorait les possibilités d'éducation et de carrière généralement refusées aux femmes. Elle ne se maria jamais et connût un grand succès comme ses collègues Ellen Day Hale, Mary Cassatt, Elizabeth Nourse et Elizabeth Coffin. Au cours de sa longue et productive vie, elle sut maintenir son exigence esthétique de perfection et ses normes élevées, contre toutes les distractions et forces contraires.

Sa réputation atteindra son apogée dans les années 1930, lorsqu'elle obtiendra deux expositions rétrospectives aux États-Unis et publiera son autobiographie.

Elle décède à l’âge de 87 ans dans le Massachusetts. Dans plusieurs villes des Etats-Unis, plusieurs expositions et rétrospectives lui seront consacrées dans les années 70 et 2000.

Texte de Liliane Blanc, historienne, auteure de quatre livres sur les créatrices, dont #Ellessontlibrescommelart, paru en septembre 2019 où l'on retrouve tous les tableaux en peinture de Mélanie et les écrits de Liliane.

Cecilia

1 250,00C$Prix
  • Les frais de livraison seront fixés selon votre lieu de résidence.
    Envoyez-moi un courriel pour les détails : mel.lefebvre@videotron.ca